Projet d’art pour le jardin 2018-10-13T01:30:47+00:00

KlHaus

À partir de l’été 2018

Un projet de Haus am Gern

Le jardin devant le Centre d’art Pasquart accueillera bientôt une petite maison, la «KlHaus». On y collectionnera et rassemblera pendant trois ans ce qui se passera dans un autre lieu situé à 800 kilomètres au nord-est. Plus précisément, il s’agira de faire vivre cet autre lieu ici à travers diverses traces matérielles. Cet autre lieu se situe dans le pavillon d’un jardin familial de Leipzig. Il a été installé en 2005 par Haus am Gern sous la forme d’un cube blanc dans le pavillon de la parcelle 266 de l’association de jardins familiaux Anger-Crottendorf. Il a ensuite été nettoyé selon la norme «EN ISO 14644 contamination control standard» de la société Pro_Con, spécialisée dans le nettoyage des salles blanches, puis scellé et déclaré par Haus am Gern «ESPACE NON-HISTORIQUE». C’est le seul espace de ce genre sur cette planète.

à suivre…

Haus am Gern 30.7.2018

Carton d’invitation Suonengarten juin 2015
Montage Suonengarten mai 2015
Photo: Esther van der Bie
Plantation Suonengarten mai 2015
Photo: Esther van der Bie
Le jardin de bisses en printemps
Photo: Esther van der Bie
Le jardin de bisses en été
Photo: Esther van der Bie
Le jardin de bisses en automne
Photo: Esther van der Bie
Le jardin de bisses en hiver
Photo: Esther van der Bie

Jardin de bisses

1.6.2015 – 21.3.2018

Un nouveau projet d’art pour le pré du Pasquart

Le Centre d’art Pasquart a mandaté l’artiste Esther van der Bie (*1962, Arbon) pour un projet artistique pour le pré situé devant le bâtiment. Pendant trois ans, Jardin de bisses constituera un symbole marquant et coloré au faubourg du Lac et se transformera continuellement au fil des saisons.

Le projet d’art-jardin d’Esther van der Bie au pied sud du Jura, s’est inspiré, comme son nom l’indique, des bisses du Valais. Mais au lieu de diriger l’eau des ruisseaux de montagne vers le gazon sec, le bisse biennois, fabriqué à partir de planches brutes en bois, est empli d’une flore riche.

De leur point le plus élevé sur la route, les bacs se dirigent dans un élan anguleux jusqu’au niveau du sol dans les environs du bâtiment en montant et en descendant simultanément. Le tracé de la ligne du bisse de van der Bie souligne et contourne au même titre l’aménagement du terrain existant et ce faisant, rappelle le jeu déstabilisant présent dans les estampes d’un certain M.C. Escher.

Ce nouvel accent sur le pré du Pasquart est visible de loin et est capable de modifier la vision sur le Centre d’art. Jardin de bisses conduit le regard jusqu’au Centre d’art, relégué au second plan. Le bleu-gris de l’avoine vivace, du stipe chevelu, du séséli des montagnes et des panicauts espagnols reprend les couleurs de la nouvelle aile du Centre d’art.

Les narcisses, les tulipes, l’euphorbe de Séguier, les hauts sédums, l’asphodèle jaune ainsi que les panics érigés apportent des accents colorés au fil du changement des saisons. L’artiste, déjà familiarisée avec les travaux artistiques botaniques, a élaboré un concept de plantation qui réserve une surprise à chaque instant de l’année. Ainsi, cette œuvre artistique vivante, située sur un axe de trafic très fréquenté, raconte aussi l’écoulement du temps.

La réalisation de Jardin de bisses a été rendue possible grâce au travail bénévole de plusieurs entreprises et institutions de formation.

Un grand merci à:

Kantonale Gartenbauschule Oeschberg, Koppigen

bfh/ahb, Höhere Fachschule Holz, Abteilung Holzbau Biel

Schmid & Pletscher AG Bauingenieure ETH SIA USIC, Nidau

Burgergemeinde Biel

Sägerei Nobs AG, Seedorf

Bauunternehmung De Luca AG, Biel

Rudolf Hirth AG Bewässerungen, Leubringen

RICOTER Erdaufbereitung AG, Aarberg

Transport Christen und Cie AG, Biel

Wyss Samen und Pflanzen AG, Zuchwil

e.Vauclair SA Sanitär, Biel

Publicitas AG, Biel